(Ou la difficulté de mettre un titre)

Depuis quelques temps ça me trotte, je veux te parler de l'expression prendre du recul.
Petit retour en arrière.

Je suis en stage en collège. Je vais pas bien. Du tout. Et tout le monde me dit " il faut prendre du recul". Enfin tout le monde. Non heureusement. Mais quand même, le discours dominant est bien celui-là. Il faut prendre du recul alors qu'on a tous le nez dans le guidon, et apparemment c'est pas bon.
Prendre du recul. Quelle drôle d'expression. Comment diable veux-tu que je prenne du recul puisqu'il s'agit de ma vie? Si je recule, si je m'éloigne, je ne suis plus dedans, et donc à côté. Et si je recule, c'est pour éviter les éclaboussures. Pour ne pas être touchée. Or je veux être touchée! Et c'est là que ça devient sérieux. Pour moi, commencer à ne plus être touchée, c'est le début de la fin. Prendre du recul, si c'est comme celui qu'on prend dans un musée pour apprécier une œuvre dans sa totalité, d'accord, mais prendre du recul pour ne pas être atteinte c'est non.
Pour te montrer que je suis sérieuse, je suis allée lire un peu le sens du mot recul. Je trouve donc pour "prendre du recul" : attitude de détachement par rapport à ce qui touche de près. Et donc je vais voir à détachement. Et là je trouve ceci : Action de se dégager de liens d'intérêt, moraux (affectifs, intellectuels, etc.); état d'une personne, d'une de ses facultés dégagée de tels liens, indifférente à quelque chose, à quelqu'un, qui manifeste de l'indifférence, du désintérêt. *
J'ai bien peur qu'à force de détachement, nous ayons bien du mal à nous impliquer dans la vie sociale, à être affectés par tout ce qui nous entoure, les sans-papiers expulsés, la misère, les difficultés à vivre dans la société quand on  n'a pas de travail, notre société de plus en plus sécuritaire...

Alors peut-être que si tu recules, si tu recules, c'est comme ça qu'ils...
(je te laisse compléter, si j'ai réussi à me faire comprendre tu trouveras la suite sans problème)

Bon ouik!

*toutes les définitions que je cite viennent du TLF, certes un peu vieillot, mais c'est une valeur sûre, lui du moins j'ai fait sa connaissance en vrai et je lui fais confiance comme à Robert... le petit...