Enfin un livre que je finis! Facile, c'est une BD, rajoute à ça une engueulade entre Paris et Brest et le tour est joué. Je n'avais jamais lu cette BD malgré tout le bien que j'avais entendu à son propos. Prix Pulitzer en 92, des critiques formidables.
Donc j'ai lu. Je ne dirais pas que j'ai été déçue ça serait exagéré, mais de là à trouver ça extraordinaire ou bouleversant... Ptet pas.
Faut dire que j'en ai lu/vu des choses sur cette période. Alors bon rien de nouveau hein, à chaque fois ça se termine pareil, les juifs passent à la casserole au four, on en revient pas de ce que les hommes sont capables de faire etc.
En revanche, et là il est fort, c'est que c'est en effet toujours la même histoire, mais c'est pas chiant pour autant. Loin de là. Il raconte ça à travers la relation père-fils, et finalement c'est cet aspect là que je retiendrai surtout. La souffrance du fils qui se sent coupable de ne pas avoir souffert aussi, le père qui souffre de ne pas y être resté, le problème que ça pose pour le lien familial et aussi d'avoir perdu en si peu de temps toute sa famille. C'est très riche, et c'est abordé simplement. Pas de niaiseries,  pas de morale non plus.

Je pense que c'est une BD à mettre entre les mains de toute jeune personne qui commence à aborder l'histoire récente, qui commence aussi à s'intéresser à ce qui se passe dans le monde. Bref à offrir à des collégiens ou lycéens sans hésiter.

Je ne regrette pas de l'avoir lue, je trouve ça intéressant. C'est en effet une BD qui aborde un sujet grave très bien. Maintenant, est-ce parce que j'avais déjà lu, y a fort longtemps un livre sur cette période de l'histoire et qui m'avait totalement retournée, mais je ne me sens pas bouleversée, je vois ça plutôt comme une bonne piqûre de rappel. Remarquez je dis ça mais les piqûres de rappel c'est très important si on rate la date, après faut tout recommencer à zéro et on est plus protégé contre la maladie...

Bref, une BD qui est quoiqu'il en soit à lire. Mais ce n'est que mon avis.