L'autre je me disais...

quand j'avais 10 ans je pensais qu'il n'y avait rien de plus bon que de regarder le soleil se coucher dans l'océan Pacifique, un soleil sacrément grand, rouge, en enfouissant mes pieds dans le sable, assourdie par le bruit des vagues.
Et puis vers 16 ans, j'ai trouvé qu'il n'y avait rien de meilleur que de me balader dans Paris l'automne, au bord de la Seine, avec cette lumière si particulière en cette saison, quand le ciel est à la fois gris et lumineux, et que les feuilles rouges, oranges, jaunes commencent à s'accumuler par terre.
Dix ans après, assise dans mon fauteuil je me disais qu'il n'y avait rien de plus bon que ce petit bonhomme m'escaladant pour se blottir contre mes seins, et de pouvoir déposer un baiser dans sa petite nuque toute chaude.

Ah je vous jure! qué niaseuse la Pepina...
ça me fait du mal la vie en lotissement!